Color, la startup qui fait le buzz dans la Silicon Valley

On avait déjà parlé de Color lors de notre analyse de la bulle 2.0.

Si peu de blogs francophones ont abordé le sujet, la startup a fait le buzz au sein de la Silicon Valley.

Je vais donc vous présenter un peu Color qui a réussi à lever 41 millions de dollars avant même d’avoir lancé sa première application.

 

Color & Co

Color est le bébé d’un serial entrepreneur, Bill Nguyen, qui avait déjà vendu Lala, un service de musique dans le cloud, à Apple pour 80 millions de dollars. (Service que Apple a fermé pour la petite info 8-O )

Color est basé à Palo Alto, le centre du monde en matière de startup et de spéculation et a acheté son nom de domaine pour la modique somme de 350 000 dollars.

L’application est déjà disponible sous iPhone et Android mais l’équipe prévoit de pouvoir réaliser tout ce à quoi elle ambitionne en 1 an, notamment grâce à l’investissement énorme de Sequoia Capital.

 

Oui, mais Color c’est quoi ?

Color vous permet de balancer toutes les photos et vidéos que vous prenez dans le cloud. Ces photos sont publiques et peuvent être visionnées par les autres utilisateurs mais seulement s’ils sont proches de vous et utilisent bien évidemment l’application. Bien que vous ne connaissiez pas ces personnes, il est tout de même possible de leur envoyer un message. Ce ne sont pas nécessairement des contacts de votre entourage. Il n’y a pas de réseau social à proprement parler ni d’amis à suivre…

Color défie aussi les lois concernant la vie privée. Sur Color, il n’y aucune obligation d’envoi de photos mais celles que vous transfererez dans le cloud seront publiques. Si jamais l’utilisateur publie des photos violentes ou à caractère pornographique, l’utilisateur est banni et devra changer de téléphone pour avoir un autre compte. Il n’y a plus de frontières mais tout est paradoxalement question de proximité. Le plus simple pour comprendre, c’est de tester !

 

Mais si je ne peux rien contrôler, quel est l’intérêt ?

L’objectif de Color est simple : casser les barrières de votre cercle privé pour vous ouvrir à tout ce qui vous entoure. Pas de compte, pas d’amis, des affinités, de la proximité et surtout du partage ! Pour que le modèle marche, il va falloir atteindre un nombre d’utilisateurs conséquents :mrgreen: .

Color est une startup orientée Web 3.0. Le terme n’a pas encore été employé mais c’est bien le cas. Casser les frontières de notre vie privée et connecter notre vie online et offline avec une pincée de proximité sont les objectifs de cette startup. Parfois la perte de contrôle a du bon alors « Color le monde » toi aussi !

 

Ok, mais 40 millions quand même…. !

En ce qui concerne l’investissement astronomique, il est légitime de se poser toutes ces questions et d’évoquer la bulle 2.0 :twisted: . En revanche, quand on prend du recul et qu’on pense à toutes les possibilités d’applications commerciales et à la révolution que cela peut entrainer si ça marche, on peut comprendre l’engouement de ces investisseurs. Il y a énormément de potentiel et il est indispensable que l’équipe de Color s’attarde à gonfler le nombre d’utilisateurs et a créé une réelle envie d’utilisation de l’application auprès des non geeks. Pour le moment, il va être nécessaire d’attendre un peu pour comprendre vers où se dirige la startup et quel en sera le potentiel de monétisation.

Mais j’ai tout de même du mal à comprendre comment ils ont réussi à lever autant de fond malgré une idée solide. J’ai pris du recul par rapport au buzz et en effet, il y a foule possibilité de monétisation de cette application. Mais 41 millions, c’est trop ! En revanche, si l’équipe parvient à faire prendre le buzz Color à Mr X et Mme Y, alors 41 millions ce n’est pas assez.

 

Mais ce que je peux vous affirmer, c’est que je suivrai tout ça de très près… ;-)

Le Prince Du Web

Le Prince Du Web