Un jeu-concours, c’est comme pisser dans l’eau : ça ne rapporte rien !

A priori ce sujet n’est pas des plus passionnants. Détrompez-vous !

Dans le monde professionnel, il est communément admis que les jeux concours ne coutent pas trop cher, permettent de générer un retour important de nouveaux fans, et n’impliquent pas de grandes stratégies de développement (de façon générale bien évidemment).

D’un autre côté, certaines personnes très proches de moi sont de véritables experts et adorent participer à toutes sortes de tirages, instants gagnants…et en les observant, je dois admettre un constat évident : les jeux concours n’aident en rien les marques et je vais vous expliquer pourquoi.

 

Analyse d’un joueur : l’exemple Mlle K.

Je viens à peine de regarder un film en 3D sur une magnifique TV Sony et je dois vous dire que la qualité est exceptionnelle. Le rapport ? Elle a été gagnée par Mlle K ( qui remercie Sony ;-) au passage).

Et il n’y a pas une semaine qui passe sans que la poste ne lui livre un gain. Certes, ils ne sont pas toujours aussi importants qu’une télé 3D mais croyez-moi sur parole, à la fin de l’année, ça fait un sacré paquet de choses gratuites et un joli montant de cadeaux reçus.

Mlle K est une experte en la matière. Elle connait toutes les subtilités des jeux concours. Pour elle, le temps, c’est des cadeaux.

 

 

 

Démon du jeu,qui recense plus de 11000 concours par an (pour ne citer que lui), a bien évidemment une place de choix dans ses favoris. Rechercher les réponses ? Inutile, le site le fait pour vous. Remplir les formulaires d’inscription ? Que nenni. Roboform, Lastpass & Co sont vos meilleurs compagnons. Un clic et l’histoire est pliée => on passe au concours suivant. NB : les vrais joueurs multiplient toujours leurs chances en préenregistrant plusieurs comptes avec des adresses différentes. En effet, la règle est simple : plus vous jouez, plus vous avez de chances de gagner.

Un, voire plusieurs comptes Facebook dédiés exclusivement aux jeux concours seront créés (on ne va pas polluer le mur privé de messages publicitaires quand même). Pour les emails, c’est pareil. De toutes manières, la plupart des joueurs ne lisent absolument rien d’autres que les messages annonçant un gain potentiel.
Le nombre d’ « amis » atteint en quelques mois sur le Facebook jeux-concours de Mlle K  dépasse mon entendement 8-O . Et ce qui est génial, c’est que cette communauté est très solidaire et s’échange tous les bons plans. Si vous avez besoin de votes pour un concours photos par exemple et que vous ne faîtes pas partie de ce cercle, c’est peine perdue d’avance.

Je me suis alors posé quelques questions relativement simples. Sont-ils nombreux ? Représentent-ils une niche ? Sont-ils tous aussi bien organisés que Mlle K ? Est-ce rentable ? Que retient-elle de la marque ?

Je commence alors à analyser les amis d’un de ses « Facebook spécial concours ». La majorité des personnes avec qui Miss K est connectée ont un compte exclusivement dédié aux jeux. Je dois vous avouer que je m’en doutais ;-) . Et en observant les différents profils, je constate qu’ils ne pourraient jouer autant s’ils n’étaient pas aussi organisés que Mlle K.

Je ne parle pas de scripts qui vous propulseraient en tant que grands gagnants mais qui après vérification pourraient vous disqualifier. Je parle de jeux concours faits dans les règles de l’art.

Voici un exemple classique de parcours dans le cas d’un jeu à choix multiples :

Démon du jeu => page concours (peu importe le gain mais on évite les places de ciné car elle en a déjà 30) => Réponse (obtenue via Démon) => Roboform (formulaire rempli) => on décoche recevoir les emails promo (histoire de pas trop être spammé sur l’email bien qu’il fut créé dans cet objectif) => envoyer. Temps total d’un jeu en moyenne = moins de 30 secondes.

Bien évidemment on continue,  jusqu’à avoir quasiment épuisé tous les jeux de la  journée.

 

Le résultat

Après plusieurs recherches (étude d’un jeu, de la vitesse d’exécution, des IPs, des comptes Facebook, du rapport total des participants  / à tous ces paramètres), force est de constater que c’est bien cette même communauté qui monopolise les participations. De toutes manières, il n’y a qu’à regarder quelques pages Facebook jeux concours pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène.

Tout ça pour dire que Mlle K gagne beaucoup en jouant. En septembre, elle a remporté de la lessive pour le mois, 20 tubes de dentifrices, une TV 3D, un téléphone portable (500€), un pack de 20 KG de croquettes pour chien, 50 € de bons d’achats Nestlé, 2 Blu-ray, et une parure de sous-vêtements. Si on enlève la TV, c’est la moyenne mensuelle pour environ 2,5 heures de jeux par jour :mrgreen: .

Mais que Mlle K a-t-elle retenu des marques et des jeux auxquels elle a participé ? Rien. C’est elle-même qui le dit. Ce qui compte, ce sont les gains. Faire un maximum de jeux le plus rapidement possible afin de multiplier les chances tout en passant son tour sur les tous petits lots est sa règle d’or.

Bien évidemment, Mlle K multiplie aussi les demandes d’échantillons, les  tests de produits etc. Une seule règle : c’est gratuit donc c’est bon à prendre.

 

L’illusion du Reach

Après le cas de Miss K, on peut affirmer que l’apport des jeux en matière de Social n’est pas évident. Certes, cela permet d’augmenter le « Reach ». Mais l’étude du Reach n’est pas suffisante. Ne vous faîtes pas berner quand on affirme avoir obtenu 15 000 fans supplémentaires si vous organisez un jeu. Les acheter serait tout aussi performant.

Prenez le temps de bien définir vos objectifs marketing au préalable. Soyez créatif, innovant et privilégiez l’organisation de jeux qui nécessitent un certain investissement. Ne faîtes pas un résultat définitif de vos mesures à la fin du concours. Attendez d’utiliser les emails recueillis ou votre base de fans pour conclure des bienfaits du jeu sur votre stratégie digitale.

Je constate sans grande difficulté que 80 % des jeux ne respectent pas ces simples règles. Tout le monde s’occupe du Reach alors qu’en lui-même, il ne sert à rien.

 

Conclusion

Mlle K et ses compagnons sont très forts. Et tant que rien ne change, ils ont raison de continuer (autant l’admettre de suite, ça ne changera pas).

Mais j’espère que VOUS ne céderez pas à la facilité. Si un jeu concours est bien organisé, il n’y a aucune raison de ne pas parvenir à cibler vos prospects. Comme toutes choses, il faut s’y prendre de manière intelligente. Ne laissez pas les chiffres vous donner l’illusion que vous avez décroché le jackpot, alors qu’en fait, c’est tout le contraire. Sur le papier, c’est très encourageant. Mais si ces participants ne vous contribuent pas à atteindre les objectifs fixés, c’est comme pisser dans l’eau : ça ne rapporte rien (même si c’est amusant  :mrgreen: )

A titre perso, je crois que les jeux concours peuvent représenter un véritable levier pour soutenir ou lancer une stratégie digitale. La gamification est aussi de plus en plus importante.

Si la préparation est innovante et bien pensée, alors peut être que Miss K deviendra un lead intéressant. Dans le cas contraire, c’est de l’argent jeté en l’air.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous jouez ?

PS : Si les équipes de Kontest (@kontestapp) ou ConcoursMania veulent mettre leur grain de sel pour me dire que j’ai tort, elles sont plus que bienvenues   :-P . Vous devez avoir pas mal de stats en interne…

Le Prince Du Web

Le Prince Du Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *