Métiers du web 2.0 : de la pure fantaisie à la réalité

Vous avez certainement entendu parler des « nouveaux métiers » avec l’explosion du web 2.

Social media planner, digital marketer, social media Architect, optimizer, developer et j’en passe…

Je suis certain aussi que vous avez remarqué la multiplication d’agences web vous proposant de gérer votre communication sur les réseaux sociaux avec ce fameux Superman des temps modernes : le Community Manager.

 

Les on-dit

Nous allons tenter d’élucider le grand débat de société  (lol) qui nous vient directement de l’influence de la blogosphère américaine.

Tout d’abord, je tiens à préciser que mettre en place une stratégie sur les médias sociaux est primordiale pour n’importe quel business, petit ou grand. On pourrait comparer ce débat à l’utilité de la création d’un site internet il y a quelques années. Un site vitrine était un strict minimum, et il en est de même sur les réseaux sociaux aujourd’hui. Voici la vidéo que j’ai créée pour mettre en valeur leur importance.

Cependant il y a une dérive. Ce n’est pas parce que l’on a 15 ans d’expérience dans le référencement ou autre que l’on maîtrise la promotion sur les nouveaux médias. Tout comme poster un message sur Facebook et Twitter ne fait pas de vous un spécialiste web 2.0 .

La blogosphère française a tendance à un peu tout mélanger. Il y a les donneurs de leçons :twisted:  pour qui il est nécessaire d’avoir 1358 ans d’expérience sur le web pour pouvoir comprendre le phénomène Social Média. Il serait alors judicieux d’apporter des preuves de votre expérience et de présenter par exemple les outils avec lesquels vous travaillez pour justifier de votre stratégie sur les  réseaux sociaux. Ah oui, j’oubliais, c’est un sujet tabou ! De plus, vous n’avez rien à prouver vu votre expérience en référencement sur le web, c’est ça ?

(Je m’attacherai donc moi-même à casser un peu les tabous dans un prochain article en vous présentant quelques outils que j’utilise pour permettre à tous ceux voulant en apprendre un peu plus de découvrir ce monde extraordinaire.)

Nous trouvons aussi les opportunistes qui se disent que vu le nombre de publications Facebook à leur actif, être Community Manager est un métier à leur portée. C’est oublier alors que les entreprises font du social non pas pour être social, mais pour le retour sur investissement qu’elles peuvent en tirer.

Et finalement, il y a les réalistes, les vrais stratégistes, conscients de commettre encore de nombreuses erreurs, désireux d’apprendre sans cesse sur les possibilités de ces nouveaux médias et des outils à leur disposition qui évoluent de jour en jour. Comment les reconnaitre ? En général, ces personnes partagent leurs connaissances car leur objectif  est d’avancer ensemble sans mettre de barrière à tous ceux qui veulent se spécialiser dans ce domaine.

Conscient que je ne vais pas clore ce débat, je souhaitais tout de même apporter ma petite touche personnelle sur ce blog car c’est bien pour cela qu’il a été conçu.

 

Les supposés métiers

Mais revenons à nos moutons. Voici ma rectification rapide de l’excellente infographie sur les métiers web 2 faîte par Guillaume de Socializ. ( Autorisation d’utilisation demandée au préalable, thanks ! )

 

 

La lutte est grande pour qui fera sa place dans les nouveaux métiers du web 2. Mais la vérité est tout autre. Qui peut se targuer de connaître une entreprise avec les 9 métiers précédemment cités 8-O  ? Pas moi. Si cette entreprise existe, elle applique ce qu’on appelle un principe de précaution avec des prétendus experts dans chaque domaine.

 

La réalité

Le web 2 a engendré l’émergence de deux métiers complémentaires : Community Manager et  Social Media Strategist ou peu importe la dénomination qu’on lui affecte.

Si le second peut parfaitement revêtir le rôle du community manager, il n’en est pas de même dans le sens inverse.

A l’heure actuelle, nous ne pouvons apporter que deux définitions. Alors certes, les nombreuses fonctions décrites dans l’infographie sont  judicieusement choisies, mais ce sont des compétences, non pas des métiers !

Le Social Media Manager ou Strategist doit avoir les compétences d’un community manager, mais il doit aussi penser à la stratégie à mettre en place, savoir mesurer celle-ci, adapter des changements si nécessaire, orienter le plan d’action tel qu’initialement prévu au départ et guider le community manager dans ses démarches. Des compétences en graphisme et en code sont un plus.

L’infographie regroupe bien dans l’ensemble non pas les métiers mais les compétences indispensables à une stratégie web 2 que le stratège se doit d’avoir. Je ne détaillerai donc pas plus les qualifications requises. Le community manager a pour rôle l’application de ces stratégies et doit suivre le plan initialement prévu.

Il est beaucoup plus facile de promouvoir une grande marque car la promotion a déjà commencé en amont grâce à l’équipe marketing. De toute manière, le Social Media sans l’apport du marketing serait bien moins efficace voire inexistant. C’est une extension de la politique marketing et de la communication de l’entreprise sur le Web.

C’est bien là la difficulté à classifier ces nouveaux métiers. Ils font appel à la fois à la communication, au marketing et à l’informatique :evil: . Un homme à tout faire est donc difficile à trouver et les tâches devront être réparties le plus souvent en interne, avec les personnes déjà présentes.

Mais c’est bien le Social Media Manager ou Strategist qui sera le chef d’orchestre de tout ce petit monde. Un médecin généraliste n’est pas un cardiologue aux dernières nouvelles. Les réseaux sociaux ont donc aussi leur spécialiste !

Je mettais en valeur plus haut le fait qu’il n’existe pas d’entreprise avec des spécialistes décrits comme dans l’infographie. C’est bien évidemment faux car de nombreuses entreprises dont le corps de métiers s’axe principalement sur ces médias comme Twitter, Facebook, Apple etc optimisent leurs stratégies grâce à ces nouveaux métiers. Mais ces géants ne représentent qu’une minorité parmi tous les business qui existent. Plus de 95% des entreprises n’ont pas besoin aujourd’hui de faire une place à tous ces nouveaux métiers dans leur force salariale.

J’engage mon opinion mais je pense que l’on va trop vite. Ces métiers représenteront certainement le futur de toute entreprise, mais nous n’y sommes pas encore, loin de là ! Et croyez-moi ou pas, je suis un fervent défenseur de l’apport du web 2.

Je vais me répéter. Les entreprises ne font pas du social pour être tendance mais pour gagner de l’argent. Malgré les réticences de départ, celles qui se sont jetées à l’eau ne feront pas marche arrière car les réseaux sociaux représentent une réelle plus value.

Les métiers web 2.0 sont définitivement le futur. L’enseignement supérieur commence à intégrer ce nouveau phénomène dans les programmes. Les spécialistes Social Media sont toujours à la recherche de meilleurs outils pour mesurer leur stratégie et faciliter les tâches quotidiennes. Laissons le temps au temps.

Pour conclure, les entreprises ont besoin d’un stratège et d’un community manager voire 2 car ce sont des métiers à temps plein. Le reste des tâches doit se répartir en fonction des personnes déjà en poste. Une formation à ces nouveaux Médias serait alors envisageable et même nécessaire car travailler dans les réseaux sociaux n’est pas du marketing ni du référencement. Cela fait appel à un mélange de tout ça mais aussi à une excellente connaissance de ce monde.

Les réticences sont grandes quant à l’adoption des médias sociaux :-? . Prenons d’abord le temps d’éduquer les entreprises françaises sur le bienfait de s’en servir.

Je sais que tout le monde ne sera pas d’accord avec ce que je pense. Mais comme je n’ai pas la place d’écrire tout ça dans un commentaire, voilà ma vision des fameux métiers Web 2   :-P  ! Dans quelques années, tout sera encore une fois bien différent !

Le Prince Du Web

Le Prince Du Web