Les 12 étapes du lancement de produit selon Nielsen

1

Lorsqu’une entreprise développe un nouveau produit, elle investit du temps, de l’argent mais surtout beaucoup d’espoir. Elle ne pense qu’à son ROI, espère rentrer au minimum dans ses frais et parvenir si possible à propulser l’innovation du siècle. Mais le lancement d’un produit, c’est tout un art.

On connait tous l’adage qu’un bon produit n’a pas besoin de marketing car il se vend tout seul. Erreur ! C’est peut être le cas pour un produit par an et encore… Déployer une stratégie marketing est indispensable pour réussir correctement le lancement. On doit penser à tout ce qui pourrait influer sur les ventes et mettre en place un plan d’action solide.

Ce passage est toujours une étape délicate car il devient nécessaire de prendre du recul et comprendre que l’excitation que vous ressentez ne se partagera peut être pas avec le public. Il faut savoir être objectif et stratégique. Mais c’est un peu la base de tout bon plan : plus vous préparerez le lancement du produit, mieux vous pourrez anticiper les déconvenues.

On connait déjà la méthode des 5P (product, packaging, place, price, promotion). C’est en effet un passage inévitable. Mais nous allons aller un peu plus loin dans la réflexion.

 


Plutôt que de beaux discours inutiles, je vais reprendre un graphique de Nielsen, divisé en 5 grandes catégories, qui illustre bien la situation. D’après les études menées, le suivi de ces points multiplierait la probabilité de réussite par 70%. On ne vérifiera pas cette information (je ne suis pas un bureau d’études, :mrgreen: ). Par contre, le graphe est assez pertinent et nous allons détailler les 12 points.

 

La Saillance (ce qui capte l’attention)

 

1) Offrir une proposition distincte

Innover et proposer un produit différent coule de source. Si l’on copie un produit, il faut s’assurer qu’il soit meilleur que la concurrence sinon c’est inutile.

2) Savoir attirer l’attention

Vous devez charmer, créer un buzz, un intérêt, un questionnement autour du produit. La reconnaissance est une étape importante.

 

La Communication

 

3) S’assurer de bien transmettre le message

Le consommateur n’a pas à se poser de question sur le produit. Ce à quoi il sert doit être une évidence.

4) Etre concis dans la diffusion du message

Le but est d’être clair et direct en un minimum de temps. Les clients n’ont pas de temps à perdre et s’ils ne comprennent pas rapidement le message, ils passeront simplement à autre chose.

5) Susciter le besoin ou mieux, le désir

Je n’ai pas vraiment besoin d’expliquer qu’il faut parvenir à charmer le consommateur :oops: . Il faut créer en lui un besoin, un désir qui n’existait pas auparavant. Oui, le désir se crée !

 

L’Attirance

 

6) Mettre en avant les avantages concurrentiels

Votre produit doit comporter un avantage qui vous différencie de la concurrence et qui le place en premier choix pour le consommateur.

7) Etre crédible

En plus du packaging etc., tous vos efforts se tourneront sur le fait qu’il faut être crédible afin que le client se sente en confiance.

8.) S’assurer que les inconvénients soient acceptables

Tous les produits ont des défauts. Il faut juste que le client les accepte car rien n’est parfait et que le produit leur apporte bien plus en matière de satisfaction que ces petits tracas. Cependant, vous ne pouvez pas vous permettre d’être moins bon que la concurrence, bien au contraire.

 

Le Lieu de vente

 

9) Rendre le produit facilement « trouvable »

Comment allez vous promouvoir votre produit ? Par quels canaux de distribution ? Si personne ne sait où le trouver facilement, vous allez être bientôt viré  :-P .

10) Proposer un coût acceptable

Le consommateur n’est pas une vache à lait. Le prix doit être cohérent par rapport au bénéfice qu’il en retire. Il doit être acceptable. Le client sait combien il est prêt à payer pour un tel produit et il faut trouver cette limite pour fixer le « bon » prix.

 

 

La Longévité

 

11) Respecter les délais de livraison

Le produit doit être livré dans les temps. Je déteste les promesses inutiles. Free me prend par exemple tellement pour un débile avec ma Freebox Révolution que si ses concurrents n’étaient pas encore plus stupides, ça ferait longtemps que je serais parti de chez eux.  :evil:

12) Fidéliser le client

Gagner un client n’est pas le plus difficile. Le fidéliser est une tout autre paire de manche. Mais cette étape est incontournable et les médias sociaux peuvent être très utiles dans ce cas précis.

 

 

Bien évidemment, procéder à un lancement de produit est une tâche complexe qui doit être pensée intelligemment. Ne croyez jamais arriver sur un marché qui va vous accueillir à bras ouverts. Ne croyez pas que l’iPhone a débarqué sans un puissant processus marketing pour développer et soutenir les ventes. La tâche est ardue mais si on travaille longuement sur cette phase de pré-lancement, il est évident que les chances de succès seront bien plus conséquentes. Ce graphique n’est qu’un résumé et ne représente en rien le boulot qui vous attend. Mais il est toujours bon d’avoir une ligne directrice pour justifier et vérifier la stratégie mise en place.

 

 

Les autres lecteurs ont aussi lu :

Publié dans : Autres

Commentaires

Social Media Video

Top des blogs

Wikio - Top des blogs